The lingerie presented in this article was purchased with my own means. The links included are not affiliate links. All images, opinions and words are my own.

La lingerie présentée dans cet article a été achetée par mes propres moyens. Les liens inclus ne sont pas des liens affiliés. Toutes les images et opinions sont les miennes.

Beija London was launched in 2016 and I have been following them since 2017. They always aimed to offer lingerie for smaller busts (their unwired X range), medium busts (their Y range) and fuller busts (their Z range). Ever since their launch, I have seen them expanding into 30 band sizes, into swimwear and into G, GG and then H cups within some collections. Their aesthetics has remained consistent: streamlined designs that let the colours, the fabrics and the cuts speak for themselves. Beija London’s lingerie is all about elevating the everyday and their products are designed to boost the wearer’s confidence rather than to seduce someone else. I have always held the belief that lingerie should be worn for yourself first and foremost so I can get behind this message.

It’s always worth remembering that a new bra model can take up to 2 years of development, a lengthy and expensive process. I have a lot of respect for smaller brands that take this risk and make the effort to increase their size range. On the other hand, I don’t have a lot of patience for big brands who sit on their consequential resources and don’t lift a finger to work towards being more inclusive. A single brand will never be able to have something that fits everyone, it is not materially possible and I am equally annoyed by brands who boastfully pretend to do so (the famous “we’re so inclusive we go up to 3XL!”) than by brands who don’t bother to try when they clearly could. All of that to say, Beija London is part of neither of these categories and I am glad for for it.

My first purchase from Beija was the Caught Up bra that I bought in 2018 and highly rated. I bought the Stripes set in black in 2019 but it worked less brilliantly for me despite being the same cut (the fabric was not quite as soft, unfortunately) and I outgrew it before I could review it properly. I didn’t buy a lot of lingerie in 2020 as my body was changing too quickly for me to keep up, but when I saw the Tracks set on sale at Asos earlier this year, I thought I’d give it a try. Since then, I had a fit consultation with the brand and bought the Icon set so I will be reviewing both sets in this article as well as sharing a few of my thoughts on this brand.


Beija London a été lancée en 2016 et je suis la marque depuis environ 2017. Son ADN a toujours été d’offrir des modèles pour petites poitrines (la ligne sans armatures X), pour les poitrines moyennes (la ligne Y) et pour les poitrines généreuses (la ligne Z). Depuis son lancement, j’ai vu Beija London se diversifier, proposer des maillots de bain et élargir sa gamme de tailles aux dos en 80 et aux bonnets I, J et K sur certaines collections. Son style est resté intact: des designs minimalistes qui laissent l’honneur aux couleurs, aux matières et aux coupes. La lingerie Beija London est pensée pour embellir le quotidien et pour apporter de la confiance en soi à celleux qui la portent. A aucun moment il n’est question de séduction ou de s’habiller pour autrui. J’ai toujours pensé que la lingerie est quelque chose que l’on devrait porter avant tout pour soi-même donc je me retrouve pas mal dans ce message.

Il est toujours bon de rappeler qu’un nouveau modèle de soutien-gorge à armatures peut prendre jusqu’à 2 ans de développement et représente un processus long, coûteux et parfois infructueux. J’ai beaucoup de respect pour les petites marques qui sont prêtes à prendre ce risque et à agrandir leur gamme de tailles. En revanche, je n’ai pas beaucoup de bienveillance pour les grandes marqu15es qui, assises sur des ressources conséquentes, ne bougent pas d’un millimètre pour devenir plus inclusives. Une marque seule ne sera jamais capable de couvrir les besoins de tout le monde, ce n’est juste pas possible matériellement, et je suis autant agacée par les marques qui prétendent en être capable (le fameux “on est tellement inclusifs qu’on va jusqu’au 48”) que par celles qui n’essaient même pas alors qu’elles en ont clairement les capacités. Tout ça pour dire que Beija London ne fait partie d’aucune de ces catégories, et c’est tant mieux.

Mon premier achat chez Beija London remonte à 2018, il s’agissait du soutien-gorge Caught Up qui m’avait beaucoup plu. J’ai acheté l’ensemble Stripes en 2019 mais il m’a un peu moins convenu bien qu’ayant la même coupe, le tissu étant malheureusement beaucoup moins doux. J’ai changé de taille trop vite pour pouvoir vous en parler et en 2020, ma taille changeait tellement fréquemment que j’ai fait une pause dans mes achats de lingerie. Quand j’ai vu l’ensemble Tracks en soldes chez Asos au début de l’année, je me suis dit qu’il était temps de reprendre du service. Depuis, j’ai eu une séance de mesures et de conseil avec la marque en visio et j’ai acheté l’ensemble Icon. Dans cet article, je vais donc vous donner mon avis sur ces deux ensembles et partager ce que je pense de cette marque avec vous.

Tracks set: Z bra in 34FF and brief in 3

L’Ensemble Tracks: Soutien-Gorge Z en 90H et Culotte en taille 3


The Tracks set features a stretchy, linear geometric lace fabric, silver hardware including a j-hook feature and microfibre panels. It is currently available in Shell (a light pink) and Citron (the vibrant yellow I am wearing).

The bra comes is an unwired bralette shape (X range, S-L sizes), in a balcony shape suited for 32-36 B-D sizes (Y range) and a fuller bust balcony shape for 30-36 DD-G (Z range). All shapes retail for €84 full price. I am wearing the Z bra in 34FF.

The bottom options consist of a fully adjustable one size thong (€24) and of a brief available in 1 to 4, covering UK sizes 6 to 20 (€33). I am wearing the brief in size 3.


L’ensemble Tracks est fait en dentelle extensible à motif géométrique et en microfibre et présente des détails argentés, dont un crochet en J pour transformer les bretelles en dos nageur. Il est actuellement disponible en couleur Shell (un rose pale) et Citron (le jaune vif que je porte)

Le soutien-gorge est offert dans une forme brassière sans armatures (ligne X, tailles S à L), dans une forme balconnet adaptée aux tailles 85-95 B-D (ligne Y) ainsi que dans une forme balconnet plus structurée pour les bonnets profonds, disponible en 80-95 E-I (Ligne Z). Toutes les formes coûtent 84€ hors réductions. Je porte le soutien-gorge Z en 90H.

Les options pour le bas sont un string ajustable en taille unique (24€) et une culotte disponible en tailles 1 à 4, correspondant aux tailles françaises 34 à 48 (33€). Je porte la culotte en taille 3.

Construction and Quality | Construction et Qualité

The cups of the Z Tracks bra are made of 2 stretch lace parts with a vertical seam, a mesh lining and a foam side sling. The gore and the wings on the side of the cups are also made of lace, which is a lovely detail in my opinion, but the back band is made of a plainer looking microfibre fabric. Given the slightly sporty style of this set, I feel like the combination of both fabrics works well.

Like all Beija collections, the Tracks bra features silver hardware, a J-Hook to turn the straps into a racerback style (a convenient feature for those with narrower shoulders) and the Beija logo at the centre.

The brief similarly combines microfibre and stretch lace – I think I would have preferred a bit more of sheer lace and a touch less of opaque microfibre but that might be my personal taste. The cut offers medium coverage at the back and I don’t experience too many wedgies when I’m wearing it, something that happens rarely enough for me to notice.

I have had this set for a few months now and have not noticed a single flaw. I am no expert at sewing techniques but I have always been impressed with Beija’s quality and this set was no exception.

Les bonnets du soutien-gorge Tracks Z sont construites en 2 parties de dentelle stretch doublées de tulle, avec une couture verticale et un insert de mousse sur le côté. L’entre-seins et les ailes sur les côtés des bonnets sont aussi en dentelle, un détail que j’apprécie, mais la bande de dos est en simple microfibre. Je trouve que cet assortiment de tissus fonctionne bien avec le style un peu “sport” de l’ensemble.

Comme dans toutes les collections Beija London, le soutien-gorge Tracks est agrémenté d’éléments métalliques argentés, dont un crochet en J pratique pour les épaules étroites et le petit logo Beija au centre.

De même, la culotte combine des panneaux de dentelle géométrique et de microfibre – je pense que j’aurais préféré un peu plus de dentelle transparente et un peu moins de microfibre opaque mais c’est une affaire de goûts personnels. La coupe est moyennement couvrante à l’arrière et elle est plutôt stable. Je passe tellement de temps dans des culottes qui me rentrent dans les fesses que je remarque tout de suite les rares occasions où ce n’est pas le cas.

J’ai cet ensemble depuis plusieurs mois et je n’ai remarqué aucun défaut. Je ne suis pas experte en couture mais j’ai toujours été impressionnée par la qualité des produits Beija London et cet ensemble ne fait pas exception.

Fit and Sizing | Taille, coupe et bien-aller

This set was my first “nice” purchase in a really long time, 2020 saw me ordering a lot of stray bras on clearance and making do with sub-optimal fit as my size kept fluctuating. I am still hesitant to spend a lot on lingerie for fear my size might change again so when I saw this set in the Asos outlet at a very reduced price, I decided to take the jump. Even though I am trying to steer clear of Asos and their less than ideal ethics, I’m glad I ordered it through them because the 34G I originally ordered was too big and gaping at the top so I made good use of their generous return policy

The 34FF I settled on is nearly perfect in terms of size and fit but as usual, I could do with a bit more projection at the bottom of the cups. Although this bra is slightly too wide and tall for my frame (a common issue for me too), I don’t feel any particular discomfort aside from the band. I have always had troubles with bands and trims due to my flared ribcage shape which tends to make any fabric below the cups curl up outwards or worse, inwards, which can be very painful after just a few hours of wear. I try to favour styles that are bandless or close to it but there aren’t that many of them and they tend to be offered in plus sizes rather than in smaller band sizes. Sometimes I luck out and I do surprisingly okay with bras with extra material at the bottom but unfortunately the Tracks bra is not one of them and for now I am sad to report I am happy to remove it at the end of the day.

Maybe with more wear the fabric will soften and be less of an issue in this area but I am not too hopeful. Do not let it deter you from trying this bra if this is not an issue you usually run into, but if you have a similarly shaped ribcage to mine, then maybe other Beija styles would be a better fit for you.

In terms of sizing, I was told that the Tracks runs a bit firmer in the back than other styles from the brand but now I’m closer to a 32, it is definitely on the looser side. It may not be a bad thing considering my issue with the band which could very well be amplified in a smaller band size. My advice would be to sister size up in if you’re in between band sizes but to stick to your usual size otherwise. If you are in between cup sizes, take the smaller one unless you are very full on top.


Cet ensemble a été mon premier achat “plaisir” après une longue traversée du désert. En 2020, du fait de ma taille changeante je me suis contentée de commander un soutien-gorge en soldes par-ci par-là et je me suis résolue à porter certains modèles malgré un bien-aller peu convaincant. Encore maintenant j’hésite à recommencer à investir dans de belles pièces de peur que ma taille ne bouge à nouveau donc quand j’ai vu cet ensemble à prix très réduit chez Asos, j’ai décidé de sauter le pas. Même si j’essaie d’éviter Asos et leur politique éthique parfois douteuse, je suis contente d’avoir commandé chez eux cette fois-ci car le 90I que j’avais choisi au départ s’est avéré trop grand et j’ai accueilli la politique de retours généreuse d’Asos à bras ouverts.

Le 90H sur lequel je me suis décidée est presque parfait en termes de taille et de bien-aller, même si comme d’habitude, j’aimerais des bonnets avec un peu plus de projection en bas. Bien que ce soutien-gorge soit un peu trop haut et large pour moi (également un problème que je rencontre fréquemment), je ne ressens pas d’inconfort particulier sauf au niveau de la bande de dos. J’ai toujours des soucis avec les bandes et leurs finitions à cause de la forme évasée de ma cage thoracique: tout tissu sous les armatures est susceptible de rouler vers l’extérieur, ou pire, vers l’intérieur, ce qui peut rapidement devenir assez douloureux. J’essaie de privilégier les coupes sans bandes à l’avant mais elles sont rares et plus souvent disponibles en grandes tailles qu’en petites tailles de dos. Parfois, j’ai de la chance et certains soutiens-gorge avec bande me conviennent mais ce n’est malheureusement pas le cas du Tracks. A mon grand regret, je suis soulagée de le retirer à la fin de la journée.

Peut-être qu’avec le temps, le tissu va s’assouplir et me poser moins de problèmes dans cette zone mais j’ai peu d’espoir. Ne vous laissez pas décourager par mon expérience si ce n’est pas un problème que vous rencontrez habituellement. Si votre cage thoracique a une forme similaire à la mienne, je vous conseillerais plutôt d’autres collections de chez Beija London.

En termes de taille, on m’a dit que le dos taillait un peu plus petit que dans les autres modèles de la marque mais maintenant que je suis plus proche d’un 85 que d’un 90, il est un peu lâche sur moi. C’est peut-être une bonne chose car je pense que mes problèmes avec la bande de dos seraient exacerbés par une taille plus ajustée. Mon conseil serait de prendre votre taille équivalente supérieure si vous êtes entre 2 tailles de dos, et la taille de bonnets inférieure si vous êtes entre deux tailles à ce niveau.

While this set might not have been the one that worked the best for me from Beija, I can see it being a good fit for quite a wide range of people. I really enjoyed the overall styling and if yellow is not your thing, Beija has just released a new light pink colour called Shell.


Bien que cet ensemble ne soit pas mon meilleur achat chez Beija, je pense qu’il pourrait aller à pas mal de monde. J’ai vraiment apprécié son design et si le jaune n’est pas votre tasse de thé, Beija vient juste de sortir une version rose pâle.

Icon Set: Z Bra in 32G and Thong

L’Ensemble Icon: Soutien-Gorge Z en 85I et String ajustable


The Icon set features very pale pink geometric stretch lace, silver hardware and a smooth and lightweight finish.

The bra is available in X (S-L), Y (32-36 B-D), and Z (30-36 DD-H) which I am wearing here in 32G.

The bottoms options are a brief that is available in sizes 1-4 (UK 6-20) and a fully adjustable, single sized thong that was my pick.


L’ensemble Icon est fait en dentelle extensible à motif géométrique en rose très pale, avec des éléments métalliques argentés et un fini lisse, invisible sous les vêtements.

Le soutien-gorge est disponible en X (S-L), en Y (85-95 B-D) et en Z (80-95 E-K) que je porte ici en 85I.

Les bas se déclinent dans une forme culotte disponible en taille 1 à 4 (FR 34-48) et dans une forme string entièrement ajustable, en taille unique, qui a été mon choix pour cet ensemble

Following my experience with Tracks, I felt I might need a bit of help with Beija’s sizing so I had an online fitting appointment with them. The whole video call was a breeze. My fitter was very gentle and super knowledgeable about the range. Based on how Tracks fits me, she recommended either Icon or Forecast in 32G.

We ruled out Caught Up as although I loved it a few years back, it tends to run a bit big in the band and small in the cups so I would ideally need a 30/32 GG and it is unfortunately one of the ranges that stop at a G cup. I also had to pass on the gorgeous Waves as the lace trim at the bottom of the band looks like it wouldn’t get on well with my ribcage flare. I was quite tempted by the red colourway of Forecast but I decided that with the warmer months coming, I should be more sensible and get something that would blend well under lighter clothing. The promise of stretchy – and thus adaptable – lace is what ended to convince me to go for Icon.

Since I was ordering directly from the brand this time, I got to receive my order in their eco-friendly and ingenious packaging. I was expecting to get a free tote bag (loved mine but sadly lost it) but I got a beautiful print by Assa Ariyoshi instead.


Après mon expérience avec Tracks, j’ai pensé que je pourrais bénéficier des conseils de la marque pour choisir la taille et le modèle de mon prochain achat. J’ai donc testé leur service de mesure et de conseils en visio. L’appel vidéo s’est super bien passé. Ma conseillère était très bienveillante et connaissait l’offre de la marque sur le bout des doigts. En se basant sur Tracks, elle m’a dirigée vers Icon ou Forecast en 85I.

On a éliminé Caught Up car bien que je l’ai beaucoup aimé il y a quelques années, il a tendance à tailler grand dans le dos et petit dans les bonnets. Il me faudrait donc idéalement un 80 ou 85J mais c’est une des collections qui s’arrête au bonnet I. J’ai aussi dû écarter la magnifique collection Waves car le biais de dentelle de la bande risque d’être incompatible avec ma cage thoracique. J’étais assez tentée par la version rouge de Forecast mais j’ai décidé qu’avec l’arrivée des beaux jours, je devrais être raisonnable et prendre quelque chose qui passera inaperçu sous les vêtements clairs. La promesse d’une dentelle extensible et donc adaptable a achevé de me convaincre de porter mon choix sur Icon.

Comme je passais commande directement auprès de la marque, j’ai reçu mes achats dans leur emballage écologique et bien pensé. Je pensais recevoir un sac en toile en cadeau (j’adorais le mien mais je l’ai malheureusement égaré) mais à la place j’ai eu une belle illustration réalisée par Assa Ariyoshi.

Construction and Fit | Construction et Bien-Aller

The bra is a classic balcony/full cup hybrid shape that is common with brands targeted at fuller busted customers. The cups are made of 3 parts of stretch lace with a subtle geometric pattern. This fabric is used on the entire garment, including on the back band. The bottom two cup parts are lined with a layer of fine mesh and the upper part is topped with a stretchy linear trim. Along with the silver hardware, logo and j-hook, these details make for a set that is much less basic than it appears at first glance.

The thong is the brand’s trademark one-size adjustable shape. I was afraid there wouldn’t be enough coverage at the front but it turned out to fit me just right. I like that there is a small triangle of fabric at the back so it’s not a boring T-shape. With that said, I don’t have a lot of leeway with the adjustable straps so I wonder if it could accommodate much beyond a UK 16 (I’m currently a 14)

The bra is almost a perfect fit but the devil truly lies in the details. It has less projection than I would need and I have been pondering over whether going up in the cup would have helped with this. I have also noticed a bit of jiggling when I wear it so I’d be inclined to think a 32GG might have been a better choice.

Alas, I also have troubles with the underwires and I fear a bigger cup size would make things worse. Compared with the wires of the Tracks, the ones of the Icon feel much firmer and I especially feel it in the gore area where they dig in quite painfully. The wire channels have a bit of room so I might sew them so the underwires remain as close to the sides as they can go but I think this bra might not be comfortable for me unless I lose a bit of weight and breast volume. Maybe a bit of breaking in will help, I hope so at least. It is a shame as it is so close to fitting me perfectly and the colour, fabric and aesthetic make it a great invisible-but-still-interesting option for pale skins. I wonder if Beija uses these specific wires on any of their other ranges but I’ll definitely ask about it before my next order.

I’d still recommend it if you are on taller side (I’m 5’4) and have a shallower shape than I do – which is quite likely, my breasts are very projected after all. The band fits true to size and if you’re in between cup sizes, definitely go for the bigger one. As with my other Beija sets, it is of excellent quality and it has this casual but stylish vibe that is typical of the brand and makes me keep going back. However, if you are short and/or very projected, I’d recommend trying another range.

By the way, I have started a Bratabase account where I’ll put all the information about the bras I am reviewing, I am still getting the hang of it but I know it can be a very useful tool to find well fitting bras, especially in terms of shape. The two bras of this review were my first uploads!


Le soutien-gorge reprend la forme classique à mi-chemin entre le balconnet et l’emboitant que les marques grands bonnets affectionnent. Les bonnets sont faits de 3 parties de dentelle extensible avec un motif géométrique discret. Ce tissu est utilisé sur tout le vêtement, y-compris sur la bande du dos. Les deux parties du bas sont doublées de tulle et la partie du haut est surmontée par un biais extensible à rayures. Avec les éléments métalliques, le logo et le crochet en J argentés, ces détails contribuent à rendre cet ensemble bien moins basique qu’il n’y parait au premier abord.

Le string correspond à la coupe phare de la marque, en taille unique ajustable grâce aux bandes sur les côtés. Je craignais qu’il ne soit pas assez couvrant sur le devant mais il est parfait pour moi. J’apprécie le petit triangle de tissu à l’arrière qui lui donne un look plus sophistiqué que les formes en T habituelles. Ceci dit, je n’ai pas beaucoup de marge au niveau des bandes ajustables et je me demande s’il pourrait vraiment convenir à des personnes faisant du 44 ou plus – je fais actuellement du 42.

Le soutien-gorge est presque impeccable niveau bien-aller mais le diable se cache dans les détails. Les bonnets sont moins projetés que ma poitrine et je me demande si une taille de bonnet supplémentaire améliorerait le bien-aller global. J’ai aussi remarqué un léger manque de maintien quand je le porte donc je tend à penser qu’un 85J aurait peut-être été un meilleur choix.

Malheureusement, j’ai aussi des soucis avec les armatures et des bonnets plus grands pourraient empirer la situation. Comparées aux armatures du Tracks, celles du Icon sont beaucoup plus rigides et je le ressens particulièrement au niveau de l’entre-sein qui est souvent douloureux. Les canaux des armatures sont plus longs que les armatures elles-mêmes donc je pense pousser les armatures au maximum sur les côtés et réaliser quelques points de couture à l’entre-sein pour les maintenir dans cette position. Je crains toutefois que ce soutien-gorge reste inconfortable, à moins que je ne perde un peu de poids et de poitrine. J’espère que le temps le rendra plus confortable. C’est vraiment dommage car c’est presque une coupe parfaite pour moi et le design, la couleur et les matières en font une bonne option invisible mais pas ennuyeuse pour les peaux pales. Je me demande si Beija utilise ces armatures sur une autre collection, je leur poserai la question avant ma prochaine commande.

Je recommanderais quand même ce modèle si vous êtes plus grand.e (je fais 1m65) et avez une forme avec moins de projection que moi. Le dos taille juste et si vous êtes entre deux tailles de bonnet, prenez la plus grande. Comme mes autres ensembles Beija, la qualité est au rendez-vous et il a ce style simple mais recherché typique de la marque et que j’affectionne particulièrement. En revanche, si vous êtes plutôt de petite taille et que vous avez une forme très projetée, je vous conseillerais de vous diriger vers les autres collections de la marque.

Au fait, j’ai ouvert un compte sur Bratabase où je mettrai dorénavant toutes les informations sur les soutiens-gorge dont je vous parle ici. Je ne suis pas encore tout à fait habituée au fonctionnement du site mais je sais qu’il peut être très utile pour trouver la bonne taille et la bonne forme de soutien-gorge. Les deux soutiens-gorge de cet article sont d’ailleurs mes premières entrées!

Although neither of these sets was a perfect match for me, this does not puts me off Beija. I am curious to see where the brand will be headed in the future. I hope that thanks to these experiences and to the help of their team, I’ll be able to find a better fit next time. I can’t comment on their customer’s service since I did not attempt to return anything but based on what my experiences in their store and during the online fit consultation, I wouldn’t be too worried. I know that they might seem quite pricey but the quality of the materials and of the construction, the expertise of the team and the ethical policies justify the price in my opinion.

I’m really happy to see the brand has been listening to feedback and improving the fit in its imagery. I know this can be tricky since models don’t always know their own bra size – can’t blame them, most people don’t and most fitting services are no help. I have noticed that in the past few months, Beija London’s models have been wearing bras that fit much better than in the past. Here are a few things I’d like to see in the future, though:

  • Bigger band sizes and brief sizes => although I am glad that they now offer briefs up to a UK20 (for a while, they offered 36 band sizes but no bottoms over a 16, which didn’t make a lot of sense), there is always room for more inclusivity. I know that smaller, newer brands always struggle with having the funds for size expansions but when I see a brand with such a strong potential, I want them to cater to as many people as possible
  • Smaller band sizes in the Y range => in the past few years, 28-30 options for smaller cup sizes have been dwindling – well, 28 options in all cup sizes aren’t doing too well generally. In my experience, a lot of younger people fall into the 28-30 B-DD range and I feel like they could be a great demographic to target for Beija.
  • Less gendered marketing => might be a tough one since Beija’s logo is a yoni (personally I don’t really relate to this whole “mystic femininity” thing and I find it borderline culturally appropriative) BUT Beija’s designs are exactly the kind of minimalistic, understated but fun and interesting styles that people with more androgynous gender presentations have been looking for for years now. Limiting the brand’s scope to women is a missed opportunity in my opinion.
  • More transparency on the ethics and sustainability policies of the brand => Beija already communicates much more than most lingerie brands on these topics but I’m really looking forward to reading the future dedicated page they mention in the products’ descriptions.
  • More diverse imagery => here again, Beija fares better than a lot of brands but there is always room for improvement, even without expanding the size range. I’d like to see more diversity in body shapes and in ethnicities and I would love for Beija to work with older, disabled, transgender or non-binary models. I understand that these things take time and resources but I’ll never stop encouraging brands towards a more accurate representation of society and towards more support for marginalised groups.

I hope you’ve enjoyed reading this rather long piece on a brand I have high hopes for. I tried a few new things with my photography and as usual I’d love to read your feedback. I’ll be back soon with a review of the brand Berlei!


Bien qu’aucun de ces deux ensembles n’ait vraiment marché pour moi, je ne suis pas découragée et je suis curieuse de voir l’évolution de Beija London à l’avenir. J’espère que grâce à mes expériences et aux conseils de la marque, j’arriverai à trouver un modèle qui me convient mieux la prochaine fois. Je ne peux pas me prononcer sur leur service client car je n’ai jamais essayé de leur retourner quoique ce soit mais d’après ce que j’ai pu voir dans leur boutique londonienne ou pendant ma consultation en ligne, je ne m’inquièterais pas trop. Je sais que leurs prix peuvent paraitre un peu élevés mais ils sont à mon sens justifiés par la qualité des matières et de la construction, par l’expertise de l’équipe et par les standards éthiques de la marque.

Je suis ravie de voir que la marque est à l’écoute des retours et des avis et qu’elle fait désormais plus attention au bien-aller dans ses images marketing. Je sais que ça peut être compliqué car les mannequins connaissent rarement leur taille de soutien-gorge – je ne peux pas les blamer, c’est le cas de peu de personnes et la plupart des services de mesure contribue au problème plus qu’autre chose. J’ai remarqué qu’au cours des derniers mois, les mannequins employé.e.s par Beija portent des soutiens-gorge qui leur vont beaucoup mieux qu’auparavant. Voici quelques points que j’aimerais voir évoluer à l’avenir:

  • Des plus grandes tailles de dos et de bas: je suis contente que la marque offre désormais des culottes jusqu’au 48 (pendant un temps, elle s’arrêtait au 44 avec des dos jusqu’au 95, ce qui n’était pas très logique) mais il y a toujours matière pour plus d’inclusivité. Je sais que les petites entreprises ont souvent du mal à réunir les fonds nécessaires pour augmenter leur gamme de tailles mais quand je vois une marque avec autant de potentiel, j’ai envie qu’elle ait une offre adaptée à autant de personnes que possible.
  • Des plus petites tailles de dos dans la gamme Y: depuis quelques années, les options en 75 et en 80 pour les petits bonnets s’amenuisent – de manière générale, les 75 se font rares. D’après mon expérience, beaucoup d’adolescent.e.s et de jeunes adultes se situent dans la gamme 75-80 A-F et iels correspondent en grande partie au public cible de Beija.
  • Un marketing moins genré: ça peut être délicat dans la mesure où le logo de Beija est un yoni (personnellement, je ne me retrouve pas trop dans cette “féminité mystique” qui se rapproche souvent de l’appropriation culturelle). Cependant, les designs de Beija ont exactement le style minimaliste, travaillé mais fun que beaucoup de personnes qui n’ont pas une présentation féminine traditionnelle recherchent sans succès depuis des années. Limiter la clientèle cible de la marque aux femmes est une opportunité manquée à mon sens.
  • Plus de transparence sur les pratiques éthique et environnementales: Beija communique déjà plus à ce sujet que la plupart des marques de lingerie mais j’ai vraiment hâte de lire la future page dédiée sur le site dont il est fait mention dans les fiches produits.
  • Plus de diversité dans les images: là aussi Beija s’en sort mieux que bien d’autres marques mais il y a toujours une marge de progression et j’aimerais vraiment voir Beija travailler avec des mannequins handicapé.e.s, transgenres, non-binaires et d’âges, d’ethnies et de morphologies plus variés. Je comprends que cela puisse prendre du temps et des ressources mais j’encouragerai toujours les marques à représenter la société dans sa globalité et à soutenir les groupes marginalisés.

J’espère que vous avez apprécié la lecture de cet article assez long sur une marque en laquelle je crois. Je me suis essayée à quelques nouveautés en termes de photographie et comme toujours, j’aimerais lire ce que vous en pensez. Je serai de retour bientôt avec un article sur la marque Berlei!

Posted by:placedeladentelle

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s